Immobilier : quand un promoteur défend les normes sur l’accessibilité

5153.jpg« Pour beaucoup, la norme handicap est trop coûteuse et freine l’effort de construction. Faut-il pour autant l’abandonner ? Fausse bonne idée, car cela ne répondrait à aucun des problèmes réels qui sont posés. » Ce n’est pas une association de personnes handicapées qui le dit, mais Arnaud Delannay, le directeur général de la SA d’HLM Notre logis. Cette entreprise sociale pour l’habitat de la métropole lilloise gère quelque 4 500 appartements et logements. L’an passé, elle a lancé la construction de près de 300 logements.

Dans une tribune publiée sur le site de La lettre du cadre territorial, Arnaud Delannay explique pourquoi « il est souhaitable de ne pas céder sur le handicap ».

À lire sur lalettreducadre.fr

 

Source : Faire-Face

Commentaires

  • Merci Monsieur pour défendre la Loi et les personnes qui ont besoin d'aide, embèter qu'ils sont par leur Handicap qui empêche beaucoup de choses.

Les commentaires sont fermés.