La Prime d’Activité rétablie pour les Pensionnés d’Invalidité

  prime-activite-retablie-pension-invalidite.png

Tout porte à croire que le rétablissement de la prime d'activité sera maintenu jusqu'à l'adoption de la nouvelle loi de finances, en décembre. Ensuite ? L'incertitude domine.

Les pensionnés d’invalidité exerçant une activité professionnelle bénéficient à nouveau de la prime d’activité. Le gouvernement a décidé de faire marche arrière et de reprendre le versement de cette aide. Avec effet rétroactif sur les mois de juin et juillet qui n’avaient pas été payés.

L’été s’achève mieux qu’il n’avait démarré pour Valérie Delugin. Comme tous les pensionnés d’invalidité en emploi, elle avait en effet perdu, avec l’arrivée des beaux jours, le bénéfice de la prime d’activité, une aide destinée aux travailleurs ayant de faibles ressources. Sa dernière prime lui avait été versée début juin, pour le mois de mai. Mais, le 21 août, sa caisse d’allocations familiales a crédité 225 € sur son compte bancaire. Soit l’équivalent de ses primes de juin (140 €) et juillet (85 €). Elle devrait aussi lui payer celle d’août, début septembre.

« Je suis soulagée, raconte celle qui avait témoigné sur faire-face.fr. Mais entre-temps, cela a été la galère au niveau financier. Ce n’est pas rien de perdre d’un coup l’équivalent de 10 % de ses ressources mensuelles. Heureusement que mon fils aîné m’a aidée et que le Secours populaire m’a donné des colis alimentaires. »

Mécontentement et incompréhension

Le projet de loi de finances, adopté par le Parlement en décembre 2017, prévoyait en effet de mettre fin au mode de calcul « dérogatoire » qui permettait aux pensionnés d’invalidité en emploi ainsi qu’aux bénéficiaires d’une rente accident du travail-maladie professionnelle de percevoir la prime d’activité. Cette mesure est donc entrée en vigueur en juin 2018.

La prime d’activité jusqu’à fin décembre ?

« Le calcul dérogatoire a été prolongé pour ceux qui cumulaient déjà pension d’invalidité et prime d’activité, confirme le cabinet de la ministre des Solidarités, Agnès Buzyn, à faire-face.fr. Mais cette prolongation est provisoire. » Jusqu’à quand durera-t-elle  ? « Les arbitrages n’ont pas encore été rendus. » Tout porte toutefois à croire que cette prolongation sera maintenue jusqu’à l’adoption de la nouvelle loi de finances, en décembre. Ensuite ? Les paris sont ouverts… et incertains.

Vous n’avez encore rien reçu ?

Début juin encore, vous aviez perçu la prime d’activité. Depuis, vous avez rempli les conditions permettant d’y avoir droit. Mais votre compte n’a toujours pas été recrédité du montant des primes de juin et juillet. Cela ne saurait tarder. « Les rappels sont en cours et seront faits d’ici la fin août », nous a précisé la Caisse nationale d’allocations familiales. Si vous n’avez rien reçu début septembre, contactez votre Caf.

Du temporaire ou du définitif ?

« Le rétablissement des droits à titre temporaire est un élément de satisfaction pour APF France handicap, commente Véronique Bustreel, sa conseillère nationale ressources, cheville ouvrière de la contestation. Mais ce rétablissement doit être définitif, et donc acté dans la loi de finances 2019, pour que les salariés modestes en situation de handicap puissent être soutenus dans leur démarches de maintien en emploi. »

Vous êtes allocataire de l’AAH ? 

Les bénéficiaires de l’allocation adulte handicapé (AAH) exerçant une activité professionnelle peuvent prétendre à la prime d’activité sous conditions de ressources. Faire-face.fr y a consacré de nombreux articles. Pour en savoir plus, lisez celui-ci : Allocataires de l’AAH, faites valoir vos droits à la prime d’activité. Vous y trouverez le rappel des conditions y ouvrant droit et un lien vers le simulateur.

 

Article FAIRE-FACE.fr

Écrire un commentaire

Optionnel